Face à un oiseau en détresse, on n’a pas toujours les bons réflexes. Voici quelques conseils pour aider au mieux l’animal, en lui évitant surtout un maximum de stress.

Prenez l’oiseau avec prudence

Saisissez l’oiseau blessé avec prudence. Couvrez-le avec un tissu épais (serviette, vêtement…) afin de l’immobiliser sans risques. S’il s’agit d’un jeune rapace (faucon crécerelle, buse), protégez-vous des serres et du bec en portant des gants. Evitez de trop le manipuler. Cela peut entraîner beaucoup de stress et parfois causer la mort pour certains oiseaux.

Placez l’oiseau dans un carton fermé

Mettez l’oiseau dans un carton fermé percé de quelques trous pour l’aération. N’utilisez surtout pas de cage avec du grillage ou des barreaux. Maintenez l’animal au calme, dans une pièce tempérée. Evitez-lui les déplacements inutiles, les gestes brusques.

Observez l’oiseau avant d’intervenir

Avant de le prendre dans vos mains, observez-le. Demandez-vous si cet oiseau a réellement besoin de vous. Les oisillons que l’on retrouve parfois sur le sol au printemps et en été ne sont pas forcément en difficulté. La plupart quittent à peine leur nid, sans trop savoir voler et sont encore nourris par leurs parents. Si l’oiseau s’est cogné contre une fenêtre ou une baie vitrée, il a peut-être simplement besoin de reprendre ses esprits, et peut reprendre son vol après quelques minutes (voire quelques heures)…

Contactez-nous au numéro : 0615211441 (par whatsapp aussi)

L’unité de surveillance et de contrôle de la faune sauvage des Eaux et Forêts seront avertie pour prendre en charge l’oiseau en détresse.

.

error: Content is protected !!